Le secret de l’obscurité

De l’autre côté de l’obscurité, je m’imagine plein de choses. Du côté de mon voisin, depuis mon salon, je peux voir sa cuisine. Ça fait dix ans que je le connais de vue, et qu’il habite en face de chez moi. Son quotidien m’intrigue. Au fur et à mesure, j’ai pu comprendre comment sa vie fonctionnait et quelles étaient ses habitudes, ses passions. Sur son mur, plein de têtes de mort sont accrochées. Je crois qu’il est médium. Je crois qu’il travaille aux pompes funèbres. Sa fille lui rend visite tous les weekends. Elle est blonde aux yeux bruns, très fine, et s’habille très large. D’autres personnes lui rendent visite. Depuis que ces personnes-là sont venues chez lui, elles deviennent toutes étranges et ont des TOC. À chaque fois, je voulais avoir ce qui se passait, donc j’ai décidé de connaître la vérité en avançant dans le couloir…

Je suis complètement terrifiée et angoissée à propos de ce qui va se passer. J’imagine encore plus de choses. Va-t-il mal m’accueillir ? Va-t-il être méchant ? Au moment de toquer, je me rends compte que je vais enfin découvrir la vérité.

Je toque. Un vieux monsieur m’ouvre la porte. Il me fait des signes avec sa main. Je comprends tout de suite qu’il est sourd et muet. Tout s’explique : en voyant le télé en arrière-plan et la décoration, je comprends que cet homme est juste un vieillard passionné de têtes de mort, qui essaie d’entendre les informations à la télévision. J’ai compris que je me faisais tout simplement des idées. Je me suis présentée à lui.

Yousra


Texte écrit pendant les ateliers des 4, 11 et 18 janvier 2021 avec la classe de Seconde C, sur le thème « de l’autre côté », après lecture du début du Passe-muraille de Marcel Aymé et d’un extrait du Grand Meaulnes d’Alain-Fournier.