L’Émir

Une rue comme une autre
Dans un arrondissement
Peut-être dans le cinquième
Qui s’appelle place de l’Émir

Ensuite
En 2019 le 02/06 l’été approche
Et l’Émir toujours belle
À cause d’une image très rare
On peut dire que c’est dessiné
Les vagues dorment, des bateaux
Avec un drapeau vert et rouge et une étoile au milieu
C’est l’Algérie
À présent quelle jolie ville !

Enfin,
Je marche dans cette rue de l’Émir
Je prends la ligne 3
Et je rentre chez moi

Achraf


Poème écrit pendant les ateliers des 9 et 16 décembre 2020 avec la classe d’UPE2A, en regardant par la fenêtre et en lisant « Ailleurs » de Raymond Queneau.

L’autre cimetière

C’est un lieu calme
Peut-être sacré
Peut-être mystérieux
Dans le 20e arrondissement
Un endroit qu’avant je ne connaissais pas
Un endroit que j’avais peur de visiter
C’est un souvenir
Il était calme
Qui accompagne la tristesse de mon âme
Nous sommes tous comme les arbres
Nous vivons et puis nous mourons
Ceci est la beauté de la vie

Soule


Poème écrit pendant les ateliers des 9 et 16 décembre 2020 avec la classe d’UPE2A, en regardant par la fenêtre et en lisant « Ailleurs » de Raymond Queneau.

Voyage en Russie

Quand j’étais plus jeune,
Je suis allé à Moscou.
Il faisait très froid,
Beaucoup de neige.
Un soir,
Je suis allé dans des bâtiments très grands
Et colorés.
Là, j’ai vu un grand bâtiment rouge.
Là, j’ai acheté des bas-reliefs qui ressemblaient
Aux maisons que j’avais vues.

Maintenant,
Quand je suis venu à Paris
J’ai vu Notre-Dame
Et je me suis souvenu.
Notre-Dame ressemble au bâtiment que j’ai vu.
Avec ça, c’est grand, c’est superbe
Et c’est à la capitale.
Je me suis souvenu.

Evelin


Poème écrit pendant les ateliers des 9 et 16 décembre 2020 avec la classe d’UPE2A, en regardant par la fenêtre et en lisant « Ailleurs » de Raymond Queneau.

Sénégal foot

Paris comme ma ville au Sénégal
Il y a un canal
À côté, la police centrale
Et un village, il s’appelle Joal

Quand j’habitais au Sénégal, je me souviens
Je jouais au foot avec mes amis
Il y a un monsieur qui organise un tournoi
De foot

Chez moi au Sénégal
C’est une maison
Il y a quatre chambres, un salon
Une boutique

Quand j’étais au Sénégal
Le matin quand je me lève
Je prends une douche
Après, je prie
Je prends mon petit déjeuner
Après, je vais à l’école jusqu’à 13h30
Nous mangeons ensemble
Avec ma famille
Le soir je vais au foot avec mes amis

Ici à Paris
J’ai commencé à m’entraîner
Mais j’ai été obligé de m’arrêter

Pape


Poème écrit pendant les ateliers des 9 et 16 décembre 2020 avec la classe d’UPE2A, en regardant par la fenêtre et en lisant « Ailleurs » de Raymond Queneau.

Place Gambetta

Comme ici à Paris, c’est une place
Ici Gambetta belle cité
Comme en Algérie c’est une place
Jolie comme à Paris 75020
Grands boulevards, les gens restent
Sur la place, même les bâtiments
C’est la même image
Les bâtiments et magasins
Le McDo, le centre commercial
Les magasins vendent des trucs de la Noël
Y a une fête, elle n’est pas dans la rue
La fin du ramadan partout
Les parcs de jeu pour se défouler
C’est la fête, c’est pas pareil qu’à Paris
Parce que Paris ou l’Algérie c’est TRÈS DIFFÉRENT
La place, la gare
C’est pas les mêmes

Abdelaziz


Poème écrit pendant les ateliers des 9 et 16 décembre 2020 avec la classe d’UPE2A, en regardant par la fenêtre et en lisant « Ailleurs » de Raymond Queneau.

Paris, Tibet, pas les mêmes

Par la fenêtre de la classe
Ce bâtiment en zigzag
Il est différent des maisons tibétaines
Parce que nous n’avons pas beaucoup de plaines

Au Tibet ce sont des montagnes
On a fait la campagne
Les petits rats sont en train de courir
Dans le grand village Dungrir

J’adore les architectures
Mais elles sont très anciennes
Ces bâtiments ont différentes structures
Peut-être du temps des rois et des reines

Mon pays est très antique
Mais l’architecture n’est pas romantique
La plupart des bâtiments sont petits
Les fenêtres, les portes ne sont pas comme à Paris

Tenzin


Poème écrit pendant les ateliers des 9 et 16 décembre 2020 avec la classe d’UPE2A, en regardant par la fenêtre et en lisant « Ailleurs » de Raymond Queneau.

Esprit libéré

Un jour j’ai raconté une histoire
Une belle histoire.
J’aime la mer presque comme ma mère.
La mer est
Quelque chose de traditionnel
Quelque chose de culturel.
À beaucoup de gens elle donne la vie.
La mer est aussi mauvaise.
Pour certains elle donne la vie
Pour d’autres malheureusement elle l’enlève.

J’habite à Paris.
Je passe d’un endroit avec une mer à un autre sans mer.

En regardant les yeux de quelqu’un
Vous pouvez imaginer
Dans ses yeux la mer avec l’horizon
Et
Écouter des sons
Pour s’échapper et vous libérer des mauvaises choses de la vie
Au moins pour une courte période de temps.

Plus tard, vous revenez dans le monde réel.
Vous trouvez beaucoup de choses
Auxquelles vous ne pensez pas lorsque vous vous libérez.
Vous continuez avec la vie
Pour créer votre biographie.

Oussama


Poème écrit pendant les ateliers des 9 et 16 décembre 2020 avec la classe d’UPE2A, en regardant par la fenêtre et en lisant « Ailleurs » de Raymond Queneau.

La ressemblance

Il y a un palais en Mauritanie
Qui ressemble beaucoup au Panthéon
Un jour je suis allé au musée du Panthéon
Pour le visiter
J’ai remarqué
Que le dôme du Panthéon ressemblait
Au palais des Congrès de Nouakchott
Chaque jour
En allant à l’école dans la voiture de ma mère
Et même en partant au cours d’EPS
Et aujourd’hui à Paris dans mon lycée
Je le vois
Devant moi
Par la fenêtre de la classe

Tourad


Poème écrit pendant les ateliers des 9 et 16 décembre 2020 avec la classe d’UPE2A, en regardant par la fenêtre et en lisant « Ailleurs » de Raymond Queneau.

Laureles Medellin Colombia

Les arbres sont différents
Pourquoi ?
Les couleurs sont vertes
Les collines de Medellin
Les montagnes sont marron

À Paris les montagnes
Sont un peu petites
Elles sont plates
Les montagnes de Paris
À Medellin elles apportent
Beaucoup de tranquillité

Le métro de Medellin
A quelque chose de similaire
À celui de Paris
Mais certains sont peints
Avec des images

Natalia


Poème écrit pendant les ateliers des 9 et 16 décembre 2020 avec la classe d’UPE2A, en regardant par la fenêtre et en lisant « Ailleurs » de Raymond Queneau.

Différence

Une église à Paris aujourd’hui
Comme en Géorgie
Une église est différente à Paris
D’une église en Géorgie maintenant

Elles diffèrent par la couleur,
la structure, l’intérieur
Ces églises ont un signe différent
Sur le dessus du bâtiment

Dans les temps anciens,
Les églises russes n’étaient pas ce qu’elles sont aujourd’hui
Il n’y avait pas de telles églises en Géorgie auparavant
Comme il y en a maintenant

Les églises russes n’étaient pas aux couleurs de l’extérieur
Comme elles le sont maintenant
Jusqu’à présent, il n’y avait pas une telle église à l’extérieur
Comme c’est le cas aujourd’hui

La différence réside dans les couleurs
La décoration intérieure
Par exemple la couleur blanche.

Ana


Poème écrit pendant les ateliers des 9 et 16 décembre 2020 avec la classe d’UPE2A, en regardant par la fenêtre et en lisant « Ailleurs » de Raymond Queneau.