Paris, Tibet, pas les mêmes

Par la fenêtre de la classe
Ce bâtiment en zigzag
Il est différent des maisons tibétaines
Parce que nous n’avons pas beaucoup de plaines

Au Tibet ce sont des montagnes
On a fait la campagne
Les petits rats sont en train de courir
Dans le grand village Dungrir

J’adore les architectures
Mais elles sont très anciennes
Ces bâtiments ont différentes structures
Peut-être du temps des rois et des reines

Mon pays est très antique
Mais l’architecture n’est pas romantique
La plupart des bâtiments sont petits
Les fenêtres, les portes ne sont pas comme à Paris

Tenzin


Poème écrit pendant les ateliers des 9 et 16 décembre 2020 avec la classe d’UPE2A, en regardant par la fenêtre et en lisant « Ailleurs » de Raymond Queneau.

Laisser un commentaire