Mon enfance

Pendant mon enfance je me souviens qu’un jour j’ai cassé une bouteille à ma mère et cette bouteille c’était mon médicament. C’était une bouteille de sirop précieuse et très importante aux yeux de ma mère, parce que c’était un médicament qu’on ne trouvait pas, pourtant j’étais malade et ce sirop coûtait très cher. Mon père l’a acheté en France pour le faire partir en Côte d’Ivoire et, quand le médicament est arrivé, ma mère m’a fait m’assoir pour m’expliquer à quel point je devrais faire attention, car ils avaient eu trop de mal à l’obtenir, donc je ne devrais pas sortir de la maison avec, et toujours le boire. Je lui ai dit « d’accord, j’ai compris » et un jour, je suis partie à l’école. Pendant l’après-midi, quelque chose est tombé et la maîtresse nous a demandé de partir dans la cour. Et après, nous sommes allés prendre les cars pour rentrer chez nous. Quand je suis arrivée, j’ai fait mes devoirs, j’ai mangé et je suis allée me coucher et c’était comme ça mes jours suivants… Jusqu’à ce que, un jour, je quitte l’école et je vois ma mère qui est venue me chercher en bordure de route. J’étais trop contente, je suis descendue avec ma camarade et nous avons toutes traversé la route pour continuer notre chemin quand, soudainement, ma mère a appelé ma camarade qui lui parlait. Arrivées chez moi, ma mère a dit à ma nounou d’aller accompagner ma camarade, car elle avait des choses à faire, et elles sont parties. Une heure plus tard, ma mère m’appelle et me met une grande baffe dans le dos et me dit « Tu m’as menti. » Étant perdue, je ne comprenais rien et ma tante a demandé : « Elle a fait quoi ? Et puis tu la frappes ? » Ma mère lui a dit : « Elle est partie avec sa bouteille de médicament à l’école, elle l’a cassée. Je lui ai demandé où il était, et elle m’a dit qu’elle ne savait pas, j’ai demandé à tout le monde de chercher, on trouvait pas, comme s’il avait eut des pieds pour s’enfuir, du coup je suis allée la chercher, et j’ai demandé à sa camarade et c’est elle qui m’a dit qu’elle était venue avec le médicament, et il est tombé et la bouteille s’est cassée. » J’ai compris qu’elle savait tout et je lui ai présenté mes excuses.

Grâce

Laisser un commentaire