L’Émir

Une rue comme une autre
Dans un arrondissement
Peut-être dans le cinquième
Qui s’appelle place de l’Émir

Ensuite
En 2019 le 02/06 l’été approche
Et l’Émir toujours belle
À cause d’une image très rare
On peut dire que c’est dessiné
Les vagues dorment, des bateaux
Avec un drapeau vert et rouge et une étoile au milieu
C’est l’Algérie
À présent quelle jolie ville !

Enfin,
Je marche dans cette rue de l’Émir
Je prends la ligne 3
Et je rentre chez moi

Achraf


Poème écrit pendant les ateliers des 9 et 16 décembre 2020 avec la classe d’UPE2A, en regardant par la fenêtre et en lisant « Ailleurs » de Raymond Queneau.

Laisser un commentaire