La première fois que j’ai vu Paris

La première fois que j’ai vu Paris, je ne l’ai pas vraiment vu, c’était frustrant. C’était frustrant parce que je suis venu directement m’installer à Achères-Ville. J’avais quinze ans. Une semaine après, je suis parti avec ma famille pour aller vers la Tour Eiffel. J’étais trop content, j’ai pris des photos. Et puis j’avais même pris la décision de retourner au bled, genre au pays, parce que le jour où je suis venu, le quartier où je me suis installé était calme, je disais même que c’était un village, que ma mère s’était trompée, on n’était pas à Paris.

Trois mois plus tard, j’en peux plus de Paris, je regrette d’être venu à Paris. Je veux retourner à l’endroit où j’étais la première fois quand je suis venu en France. La différence c’est que Paris est petit, les maisons sont petites, alors que là-bas elles sont grandes et c’est calme.

Tourad


Texte écrit pendant l’atelier du 10 mars 2021 dans la classe UPE2A, après lecture des « Promenades dans Londres » de Georges Perec.

Laisser un commentaire