La première fois que j’ai vu Paris

La première fois que j’ai vu Paris, je l’ai trouvé moche. Je pleurais parce que je voulais repartir. Quand je suis arrivée, j’avais quatorze ans. Quand ma tante est venue me chercher à l’aéroport, je lui ai demandé si c’était ici Paris. Elle m’a répondu oui. Au fond de moi, j’étais choquée, parce que je n’avais pas imaginé Paris de cette façon.

Je ne déteste pas Paris, mais c’est ce n’est pas un endroit où je pense construire ma vie. Parce qu’à Paris la langue est difficile. Même s’il y a des musées que j’aime, comme le musée du Louvre, mais ce n’est pas un endroit fait pour moi.

Depuis, je vis toujours à Paris, je n’ai pas changé de pays. Et je commence à comprendre que Paris c’est un endroit que beaucoup de gens aiment. Il y a tout le temps des touristes et je trouve ça incroyable. Et moi aussi je commence à me faire des amis et voyager dans les différentes villes, comme Marseille. Je vois que le problème c’est moi, parce que je ne connais pas Paris. Peut-être que plus tard, mon point de vue peut changer.

Ronesia


Texte écrit pendant l’atelier du 10 mars 2021 dans la classe UPE2A, après lecture des « Promenades dans Londres » de Georges Perec.

Laisser un commentaire