La première fois que j’ai vu New Delhi

La première fois que j’ai vu New Delhi en Inde, j’étais choquée. C’est bondé et bruyant, mais je ne dirais pas que c’est insupportable. En fait, je l’ai trouvé passionnant et excitant. C’est juste à propos de mes impressions générales de New Delhi lors de ma première fois en Inde, ou plutôt de la zone limitée que j’ai vue d’une énorme métropole. Quand j’ai marché à Connaught Place, j’ai vu tellement de nourriture de rue, cette fois-là, je me sentais un peu bizarre.

Le jour de mon arrivée, j’avais quelques heures de libres avant ma première visite, mais j’étais épuisée, je ne me suis donc pas aventurée loin de mon hôtel (Connaught Place). C’était dans la « banlieue » nord de la ville, qui n’est pas vraiment une banlieue, sinon de l’étalement urbain. Delhi compte 22 millions d’habitants après tout, plus que tout mon pays.

Quand je suis allée faire des emplettes pour acheter quelque chose, des vêtements, cette fois j’ai vu le trafic comme je l’avais imaginé, chaotique, embouteillé et très bruyant.

Depuis, je suis retournée plusieurs fois à Delhi pour mon interview pour venir en France. Il y a beaucoup de changements, et aussi il y a beaucoup de grands magasins ouverts, et aussi beaucoup de nouvelles universités. Je suis choquée que l’Inde est devenue développée si vite.

J’ai quitté l’Inde depuis 2019 pour arriver en France. Si je garde le visa, je pourrai retourner en Inde encore.

Tenzin


Texte écrit pendant l’atelier du 10 mars 2021 dans la classe UPE2A, après lecture des « Promenades dans Londres » de Georges Perec.

Laisser un commentaire