De l’autre côté après la mort

Selon mes croyances, je crois qu’après la mort il y a : soit le paradis, soit l’enfer. Après, je ne suis pas encore morte pour savoir ce qui m’attend. Une fois que je serai morte, d’après moi, le paradis c’est quand on a eu un bon comportement, qu’on a prié, suivi notre religion. Du coup, on est récompensé : on vit dans un très bel endroit. Mais par contre, l’enfer c’est un endroit dont je ne peux vraiment rien dire, tellement c’est horrible à vivre. La différence entre les vivants et les morts, c’est que nous, on ne sait pas ce qui va se passer. Mais les morts, eux, savent ce qui se passe, car ils l’ont vécu. Quand on meurt, on vit toujours, mais dans un autre monde.

Si je pense à tout ça, c’est parce que je suis dans un lit d’hôpital, en fin de vie. Je ne vais pas tarder à mourir car j’ai une maladie très grave. Je ne sais pas si je vais aller au paradis ou en enfer. Je sais que j’ai fait du bien dans ma vie et que j’ai été respectueuse envers ma religion, mais je ne sais pas si tout le bien que j’ai fait dans ma vie pourra m’emmener au paradis.

Morgane


Texte écrit pendant les ateliers des 4, 11 et 18 janvier 2021 avec la classe de Seconde C, sur le thème « de l’autre côté », après lecture du début du Passe-muraille de Marcel Aymé et d’un extrait du Grand Meaulnes d’Alain-Fournier.

Laisser un commentaire