De l’échec à la réussite

« Avant j’étais comme vous. » J’avais mes habitudes dans certains bars et restos, le lundi chez Lisette et le jeudi chez Franciane. Mais comment j’ai fait pour en arriver là ?

Tout a commencé le 12 décembre 2013, en pleine nuit d’hiver. Une dispute a éclaté entre ma femme et moi. À l’issue de cette dispute, elle m’a mis dehors.

Aujourd’hui, nous sommes le 24 décembre. Je suis assis par terre, pensant à ma femme : où est-elle ? Que fait-elle ? Que mange-t-elle ? J’imagine que, ce soir, elle est en train de manger des canapés en entrée, une dinde en plat, et une bûche en dessert. Connaissant ses goûts, elle doit sûrement porter une jolie robe rouge accompagnée d’un rouge à lèvres rouge et de beaux escarpins blancs.

Penses-tu à moi ? À nous ? Est-ce que je te manque ? Je me sens si seul.

« Quelques années plus tard, dans ma nouvelle vie. » Ma femme et moi, nous nous sommes mariés à la mairie. Nous avons six merveilleuses enfants, dont des triplés. J’ai investi dans plusieurs biens immobiliers, dont trois immeubles et une maison à Chartres. Je suis à la tête de l’une des plus grosses entreprises internationales. Alors, que puis-je demander de plus ?

Océane


Texte écrit pendant les ateliers des 4, 11 et 18 janvier 2021 avec la classe de Seconde C, sur le thème « de l’autre côté », après lecture du début du Passe-muraille de Marcel Aymé et d’un extrait du Grand Meaulnes d’Alain-Fournier.

De l’autre côté de la réussite

Hakim Ziyech est un footballeur marocain. Il a fait fortune en 2004 grâce à son talent. Grâce à sa persévérance, il a connu la gloire. Hakim Ziyech expose une partie de sa vie sur les réseaux sociaux. Le soir, j’imagine sa vie. Je pense que Hakim Ziyech est propriétaire d’une villa en Angleterre, à Londres. Il possède une Tesla, une Porsche et une Audi RSQ5. J’imagine aussi sa vie privée, ce qu’il ne montre pas. Il est proche de sa famille.

Si j’avais eu sa richesse, je n’aurais pas fait pareil. Bien sûr, j’en aurais profité en montrant aux gens ma réussite, mais j’aurais fait des dons aux associations pour les animaux et pour les habitants du Maroc. Et ma femme ne serait pas une fille qui ne pense qu’à l’argent, ce serait une femme respectable et respectée par moi. Bref, j’aurais réussi.

Adam


Texte écrit pendant les ateliers des 4, 11 et 18 janvier 2021 avec la classe de Seconde C, sur le thème « de l’autre côté », après lecture du début du Passe-muraille de Marcel Aymé et d’un extrait du Grand Meaulnes d’Alain-Fournier.

Le secret de l’obscurité

De l’autre côté de l’obscurité, je m’imagine plein de choses. Du côté de mon voisin, depuis mon salon, je peux voir sa cuisine. Ça fait dix ans que je le connais de vue, et qu’il habite en face de chez moi. Son quotidien m’intrigue. Au fur et à mesure, j’ai pu comprendre comment sa vie fonctionnait et quelles étaient ses habitudes, ses passions. Sur son mur, plein de têtes de mort sont accrochées. Je crois qu’il est médium. Je crois qu’il travaille aux pompes funèbres. Sa fille lui rend visite tous les weekends. Elle est blonde aux yeux bruns, très fine, et s’habille très large. D’autres personnes lui rendent visite. Depuis que ces personnes-là sont venues chez lui, elles deviennent toutes étranges et ont des TOC. À chaque fois, je voulais avoir ce qui se passait, donc j’ai décidé de connaître la vérité en avançant dans le couloir…

Je suis complètement terrifiée et angoissée à propos de ce qui va se passer. J’imagine encore plus de choses. Va-t-il mal m’accueillir ? Va-t-il être méchant ? Au moment de toquer, je me rends compte que je vais enfin découvrir la vérité.

Je toque. Un vieux monsieur m’ouvre la porte. Il me fait des signes avec sa main. Je comprends tout de suite qu’il est sourd et muet. Tout s’explique : en voyant le télé en arrière-plan et la décoration, je comprends que cet homme est juste un vieillard passionné de têtes de mort, qui essaie d’entendre les informations à la télévision. J’ai compris que je me faisais tout simplement des idées. Je me suis présentée à lui.

Yousra


Texte écrit pendant les ateliers des 4, 11 et 18 janvier 2021 avec la classe de Seconde C, sur le thème « de l’autre côté », après lecture du début du Passe-muraille de Marcel Aymé et d’un extrait du Grand Meaulnes d’Alain-Fournier.